Ouvert du mercredi au dimanche de 10h30 à 18h

Histoire des collections

Histoire des collections

Collections La naissance du musée Roybet Fould

Le musée de Courbevoie ouvre officiellement ses portes au public à l’automne 1951 après plusieurs années d’attente dues à la guerre ainsi qu’aux difficultés juridiques et financières du legs consenti par la propriétaire du lieu. Petite-fille du ministre Achille Fould et fille de la comédienne Valérie Simonin, la peintre Consuelo Fould (1862-1927) donne à la ville de Courbevoie, sa villa-atelier et ses collections.

Entre 1951 et 1960, le premier conservateur, le peintre Léon-Charles Canniccioni mais surtout Mme Florence Poisson développent progressivement les collections. Deux voies parallèles sur lesquelles repose encore actuellement la gestion des fonds se créent : une section Beaux-arts et une collection de jouets.

Cette double spécialité est le fruit de recherches qui permirent de découvrir que, le 5 mars 1917, Consuelo Fould avait déposé auprès des services anglais le brevet de fabrication d’une poupée articulée dont elle donnera une forme plus aboutie, en 1919, à Paris. Le brevet est aujourd’hui archivé auprès de l’actuel Institut national de la propriété industrielle (INPI) à Courbevoie. Consuelo Fould semble ainsi faire preuve de bon sens et d’ingéniosité en investissant dans le secteur technique de l’invention et de l’ingénierie.

N’habitait-elle pas, dans le parc de Bécon, un ancien pavillon érigé lors de l’Exposition universelle de 1878, une des plus audacieuses dans le secteur industriel ?

La collection de jouets et de jeux du musée

La collection de jouets et de jeux du musée se compose aujourd’hui de poupées, de théâtres miniatures en papier, de petits mobiliers, de dinettes et de jouets… Les objets sont présentés périodiquement dans le cadre d’expositions dossier ou en complément des expositions temporaires.