Ouvert du mercredi au dimanche de 10h30 à 18h

Exposition : « Nouvelles acquisitions, nouvel accrochage ! »

Du mercredi 07 juin 2017 au dimanche 17 décembre 2017

Cette exposition permet de mettre en lumière deux œuvres. La présentation de ces deux œuvres sera accompagnée d’une sélection d’objets et d’autres œuvres issus des collections des musées

Au fil des mois et des années, le musée Roybet Fould a pu s’enrichir de nouvelles œuvres. La présentation thématique par salle contribue au renouvellement des objets tout en mettant l’accent sur les dernières acquisitions, dépôt ou dons.

Trois artistes ayant travaillé sur le territoire sont exceptionnellement présentés à partir d’une sélection d’œuvres issues des collections du musée : Jean-Baptiste Carpeaux, Léon Charles-Canniccioni et Adolphe Lalire.

Le dépôt par le musée d’Orsay du tableau de Ferdinand Roybet, Fillette à la poupée (1865) donne lieu à un groupement iconographique qui trouve son prolongement dans la collection de poupées et de jouets du musée.

Le parcours de visite est structuré en 5 sections

Deux salles thématiques :

  • La Jeune fille à la poupée
  • Une collection de jouets

Trois salles biographiques

  • Jean-Baptiste Carpeaux
  • Léon-Charles Canniccioni
  • Adolphe Lalire (La Lyre)

 

 

Photo (C) RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Photo (C) RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Dépôt du Musée d’Orsay


Ferdinand Roybet, La jeune fille à la poupée, 1865, huile sur toile, musée d’Orsay, inv. 2701

Le portrait est celui de la fille unique du peintre, Florentine Roybet, future amie de Consuelo Fould. La présentation de l’œuvre, dans le parcours permanent du musée, sera l’occasion d’évoquer les liens qui unissent nos artistes. La présentation de l’œuvre sera accompagnée d’une sélection d’œuvres et d’objets issus des collections du musée.

 

 

 

 


Anonyme, Portrait de Jean-Baptiste Carpeaux, c.1874, plâtre teinté, achat 2015

Les portraits de Jean-Baptiste Carpeaux sont peu nombreux. Les plus connus demeurent ses autoportraits, peints et dessinés. Le parc de Bécon conserva durant plusieurs décennies une œuvre réalisée par son ami Bernard, lors du séjour du sculpteur valenciennois à Bécon. Le musée Roybet Fould a pu acquérir en salle des ventes, un plâtre inédit produit par un sculpteur anonyme. Une étude est en cours qui permettra peut-être d’identifier l’auteur et de confirmer le contexte de réalisation.